Ajouter à une liste de favoris

De grands personnages historiques ont un lien avec notre territoire et avec l’Histoire de France.

Si, à des époques différentes, Aliénor d’Aquitaine, Jean sans Terre ou encore Bertrand Du Guesclin nous rappellent les liens étroits de l’Aquitaine avec l’Angleterre, d’autres tels Michel de Montaigne, le Maréchal de Turenne ou Pierre Loti puisent leurs racines familiales sur ces terres.
Enfin, la quête du passé attira Sir Thomas Edward Lawrence (Lawrence d’Arabie) qui à vélo, partit de Castillon-la-Bataille sur les traces de Richard Cœur de Lion (fils d’Aliénor d’Aquitaine).
Léo Drouyn, archéologue et dessinateur girondin, se passionne pour notre territoire dont il dessinera et étudiera bon nombre de monuments.
Retrouvez dans cette page les portraits de nos Grands Hommes. Ils vous invitent à la découverte de nos communes et des femmes et des hommes qui d’hier à aujourd’hui les font vivre.
Le cœur de nos villages bat à l’unisson de la vie qui passe !

Aliénor d’Aquitaine

Aliénor d'Aquitaine

Duchesse d’Aquitaine avec de grandes ambitions, elle est devenue Reine de France en 1137 en épousant celui qui deviendra Louis VII. En 1152, Louis VII la répudie et elle se remarie avec le Duc de Normandie Henri Plantagenêt, futur Henri II d’Angleterre. C’est ainsi qu’elle devient reine d’Angleterre. Toute sa vie, elle occupe une place centrale
dans les relations entre les royaumes de France et d’Angleterre et s’efforcera d’accompagner ses enfants vers des postes stratégiques. Ainsi, son fils Richard, élevé en Guyenne, deviendra Richard Cœur de Lion Roi d’Angleterre. À la mort de Richard, elle œuvrera pour que mon fils cadet Jean Sans Terre lui succède sur le trône d’Angleterre.

Jean Sans Terre

Jean d'Angleterre

5e et dernier fils d’Henri II roi d’Angleterre et d’Aliénor d’Aquitaine et n’ayant reçu aucun fief en apanage contrairement à ses frères, il hérite de ce surnom caractéristique. Il devient cependant duc de Normandie, de Guyenne puis roi d’Angleterre à la mort de son frère Richard Coeur de Lion. C’est alors qu’il incite à la construction de places fortes comme le Château de Rauzan, sur son promontoire rocheux.

Bertrand du Guesclin

Grand chevalier et Connétable de France, sa grande entreprise va être d’expulser les Anglais pendant la Guerre de Cent ans. Il ne procède pas par grandes campagnes militaires mais préfère reconquérir méthodiquement des provinces entières, assiégeant château après château. Ainsi, en Guyenne, il lance une offensive avec le duc d’Anjou. Cela permet de reprendre Castillon aux anglais en 1374 et le château de Rauzan en 1377. Il s’illustre avec courage et bravoure dans de nombreuses batailles.

Michel de Montaigne

Portrait de Michel de Montaigne

Il se présente comme un écrivain, intellectuel, philosophe et humaniste. Il a suivi un cursus au sein de la magistrature de Guyenne qui l’a mené au Parlement de Bordeaux en 1556. Il y sera conseiller pendant 13 ans.
Issu d’une famille de négociants bordelais, les Eyquem, son grand-père acquit le domaine de Montaigne où il naît. Désormais riche par l’héritage du domaine et du titre de seigneur de Montaigne, il abandonne sa charge de magistrat pour se consacrer à l’écriture. Il reste cependant lié à la vie politique en Aquitaine et devient par deux fois maire de Bordeaux.
C’est dans la tour qu’il commence les « Essais » en 1572. Ils traitent de nombreux sujets tout en mêlant sa propre vie, son âme et sa réflexion d’homme. Le tout est « un pêle-mêle où se confondent comme à plaisir les choses importantes et futiles, les côtés vite surannés et l’éternel « , un livre unique.
C’est dans son château en 1592 qu’il pousse son dernier souffle. Son cœur est conservé dans la chapelle du charmant village qui borde son domaine.

Maréchal de Turenne

Henri de la Tour d'Auvergne, Vicomte de Turenne

Henri de La Tour d’Auvergne est son véritable nom. On le connaît pour être l’un des plus grands chevaliers des rois Louis XIII puis Louis XIV. Ses exploits sont tels qu’il est nommé Maréchal de France en 1643. Vicomte de Turenne, il tient également le titre de vicomte de Castillon de par son père qui acheta le comté de Castillon. De famille protestante, il se converti au catholicisme et fait don à la ville de Castillon d’un legs de 20 000 livres, afin d’aider les protestants pauvres qui se convertiraient aussi.
Mais 10 ans après sa mort, Louis XIV révoque l’Edit de Nantes et interdit le protestantisme.
L’objet du legs n’a donc plus d’existence, et la ville décide de construire un hôpital et une église avec la somme.
D’abord enterré dans la basilique Saint-Denis aux côtés des Rois de France, Napoléon 1er fera ensuite transférer ses cendres aux Invalides, nécropole des gloires militaires de la France.

François Joseph Léo Drouyn

C’est un scientifique, doublé d’un artiste, qui entreprit de sauvegarder dans la mémoire collective quelques-unes des ultimes traces de l’architecture médiévale. En 1842, il devient dessinateur pour la commission des Monuments historiques de Gironde, puis il entre à la Société française d’archéologie et sera membre de l’Académie des Sciences Belles Lettres et Arts de Bordeaux. Passionné par notre territoire, il passera beaucoup de temps à redessiner ses monuments, notamment le château de Rauzan et les églises romanes ou encore les maisons fortes de Pujols, Saint-Jean-de-
Blaignac, Saint-Vincent-de-Pertignas, Civrac-sur-Dordogne, Juillac et Bossugan. Il en ressortira de nombreux dessins et gravures. Il laisse également de nombreux et beaux dessins d’arbres et de paysages dessinés dans la nature.

Pierre Loti

Pierre Loti en académicien

Il s’appelle Julien Viaud mais il est surtout connu sous le nom de Pierre Loti. Ecrivain et officier de la marine française, la plupart de ses romans trouvent leur inspiration à travers ses nombreux voyages.
Sa famille insistant pour se marier, Il choisit une femme riche, noble, protestante et plus petite que lui. L’élue, originaire de Flaujagues, s’appelait Blanche Franc de Ferrière, un nom toujours présent dans la région, et le mariage fut célébré le 21 octobre 1886. Seulement, il se sent las très rapidement. Pour écrire encore, il doit retrouver l’émotion amoureuse et poétique de ses premières escapades. Trop souvent absent et trop sensible aux charmes féminins lors de ses voyages, Blanche le quittera après quinze ans de vie commune.

Lawrence d’Arabie

Lawrence en uniforme de l'armée britannique (1918)

Son nom est Thomas Edward Lawrence et il est né au Pays-de-Galles. Il se passionne très jeune pour l’époque médiévale et décide de faire un tour de France à vélo en quête de passé. Ainsi, Il se rend à Castillon-la-Bataille où il s’intéresse à la Guerre de Cent ans. Il rejoint ensuite la Dordogne en passant à Saint-Michel-de-Montaigne où il se prend de passion pour Michel de Montaigne. Il fêtera ses 20 ans à Chalus où meurt Richard III dit Cœur de Lion en 1199. La deuxième partie de sa vie est plus connue, à travers son engagement auprès des troupes arabes qui mènent une guérilla contre les troupes de l’empire Ottoman en 1916. Il fera prendre conscience à ces populations de leur force tout en restant au service des intérêts britanniques.